Accueillez-vous les uns les autres !

Bienvenue« Accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ lui-même vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. » (Romains 15.7)

Nous sommes tous différents, nous avons des éducations différentes, nous avons des habitudes différentes, nous avons des cheminements spirituels différents. Il n’y a pas deux chrétiens identiques, et heureusement ! Il serait plutôt inquiétant de voir les chrétiens sortir tous d’un même moule. Une telle situation laisserait présager que nous sommes façonnés par des habitudes extérieures et un souci de conformisme au lieu d’être dirigés par des principes intérieurs inscrits profondément dans notre coeur. Notre Dieu est un Dieu qui se réjouit de la diversité. Il suffit d’observer la nature pour le percevoir ! Jusque là tout va bien !

Les difficultés surviennent lorsque Dieu nous demande de vivre ensemble, d’organiser des choses ensembles ! Car, en se rapprochant les uns des autres, ces fameuses différences qui semblaient agréables, distrayantes, folkloriques vues de loin, deviennent gênantes, presque insupportables vues de près !

Certains chrétiens agacent par leur façon de parler, de se comporter, par leurs idées politiques, leur laxisme, leur révolte permanente, ou bien par leur sectarisme… D’autres nous irritent avec leur bavardage incessant, leur emphase, leur désinvolture, ou encore leur relative froideur… Et pourtant c’est seulement au moment où ces différences sont ressenties et surmontées que commence enfin le véritable accueil chrétien. Tout ce qui précède n’est que politesse élémentaire entre personnes bien élevées.

Faire bon accueil, ne se limite pas à un sourire poli, et une écoute distraite, mais implique une prise de risques. Celle qui consiste à se dévoiler quelque peu, à ouvrir son coeur suffisamment, pour qu’il y ait rencontre entre deux personnes et pas seulement entre deux personnages. Le modèle d’accueil que l’apôtre Paul place devant nous est celui laissé par Jésus-Christ. Il n’a jamais retenu, réprimé son discernement, mais il l’a constamment soumis à son amour, et à sa bienveillance. Il nous a accueilli sans condition, sans esprit de jugement, tel que nous étions, mais bien sûr sans nous inciter à l’immobilisme. (…) « je ne jetterai pas dehors celui qui vient à moi ! » (Jean 6.37). Alors sachons, nous aussi, imiter Son accueil !

À propos Frédéric Sépari

Frédéric Sépari est pasteur de l'EEL de Lyon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!