« Alléluia ! Heureux l’homme qui craint l’Éternel… » (Psaume 112.1)

happyLe bonheur est pour celui qui craint le Seigneur ? Comment comprendre ce lien entre bonheur et crainte ? Ne nous trompons pas, la crainte ici n’est pas la peur, elle se manifeste autrement. Le psaume 103 rappelle que la crainte du Seigneur est dans la juste perception de notre lien avec Dieu : « comme un Père a compassion pour ses enfants, l’Éternel a compassion pour ceux qui le craignent ». Ainsi craindre le Seigneur c’est se savoir fils ou fille du Père. Et le psaume 112 ajoute une autre dimension au verset 7 : « le cœur assuré, il (l’homme heureux) compte sur le SEIGNEUR ». La crainte, ici, est synonyme de confiance dans la fidélité et la solidité de Dieu !

De fait, la véritable question n’est-elle pas : que veut dire être heureux ? Est-ce que cela se voit que je suis heureux ? Souvenons-nous que le bonheur est pour celui qui connait Dieu comme son « Père » et qui peut s’appuyer sur lui !

Mais j’ajoute (encore) une autre dimension, celle-ci plus « dynamique ». Certains traduisent heureux par « en marche » ou « vivant » ! On pourrait donc dire : « En marche celui qui reconnait le Seigneur comme son Père ! Vivant (du souffle de Dieu) celui qui compte sur le Seigneur… »

Tiens, je me sens rassuré…

À propos Benjamin Turrillo

Benjamin Turrillo est pasteur de l'EEL de Marseille

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!