Nouveau Testament

Vendredi saint est-il mortel ?

1

En cette période de Pâques, faut-il vraiment marquer le vendredi saint ? Après tout, la résurrection n’efface-t-elle pas la croix ? Ne faut-il pas tout simplement préférer le dimanche de Pâques au vendredi saint ? Pourquoi parler encore de la mort lorsqu’elle a fait place à la vie ? Et pourtant, alors qu’il connaît la mort et la résurrection du Christ, l’apôtre Paul écrit ...

Lire la suite...

« Car à toi sont le règne, la puissance et la gloire, dans tous les temps. Amen »

1

Nous voici devant la dernière déclaration du « Notre Père ». Car c’est ici bien une déclaration et non une demande. C’est même au sens fort une « déclaration de foi », qui dit les prérogatives que l’Église ne reconnaît qu’à Dieu seul. Déclaration du reste qui fait écho à celle qui a commencé cette prière : « Notre père qui es aux cieux… » n’est pas ...

Lire la suite...

« Mais arrache-nous au mal(in)! »

1

« Mais arrache-nous au mal(in) ! » (Matthieu 6:13b) Cette demande adressée à notre Père est la septième. Ceux qui voudront voir un symbolisme dans la présence de sept demandes pourront s’y atteler. Nous ne le ferons pas : cette prière n’a pas besoin de symbolisme pour faire valoir sa complétude, son achèvement. « Arrache-nous… » Le verbe utilisé ici (ruomai, seulement une quinzaine de fois ...

Lire la suite...

« Ne nous conduis pas dans l’épreuve » (Matthieu 6.13)

1

Traduire… sans trahir ? Dans notre périple qui cherche à découvrir quelques perles du « Notre Père », nous arrivons avec cette sixième demande à une étape un peu critique. Les traductions de cette requête sont en effet très variables. Une version longtemps répandue et encore en usage quelquefois propose de dire : « Ne nous soumets pas à la tentation ». Nous reviendrons sur ...

Lire la suite...

« Remets-nous nos dettes… »

1

« Remets-nous nos dettes/offenses, comme nous les avons remises à nos débiteurs/offenseurs ». (Matthieu 6.12) Le terme que nous avons l’habitude de traduire par « offenses » désigne littéralement une « dette », contractée envers une tierce personne. L’image est parlante : « La dette est… une obligation juridique et commerciale entre les hommes, singulièrement grave dans le monde antique, où elle pouvait entraîner la perte de la ...

Lire la suite...

«Donne-nous aujourd’hui le pain qui nous est nécessaire». (Matthieu 6:11)

1

Un terme de cette prière est difficile à traduire, c’est celui qui qualifie le pain, et que l’on désigne souvent par « …notre pain quotidien » (Second, Colombe, Jérusalem), en grec epiousios (langue de rédaction du NT). Dans le NT, ce terme n’apparaît qu’ici et dans le parallèle de Luc, et rarement dans la littérature extra-biblique. Les propositions pour le traduire vont ...

Lire la suite...

« Que ta volonté soit fête ! »

1

« … Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel … » (Matthieu 6:10) Notre première étude nous a résolument situés comme fils et filles du Père. Donc aussi comme frères et sœurs, décidément ce corollaire est incontournable et tant mieux. Relation nouvelle « Que ton nom soit sanctifié ». Dans le ...

Lire la suite...

Voici comment vous devez prier: « Notre Père qui est dans les cieux … » (Matthieu 6:9)

1

Pendant toute la durée de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens nous proposons l’étude de cette prière que le Christ nous a laissée : le Notre Père. Rendez-vous donc chaque matin pour un pas de plus chaque fois… Contexte Dans l’Évangile selon Luc (11), la prière enseignée par Jésus à ses disciples est une réponse à leur demande « Enseigne-nous ...

Lire la suite...

Persécuteur, ton tour viendra (Actes 9.1-31)

1

Quand nous évoquons aujourd’hui les faits de persécutions contre l’Église, sur quoi devons-nous focaliser ? « Lorsqu’il était enragé comme une bête sauvage, non seulement le Seigneur l’a assujetti sous son obéissance, mais aussi l’a rendu tout autre qu’il n’était auparavant ; ce loup si cruel non seulement a été converti en brebis, mais aussi a pris le naturel d’un pasteur » Je ne ...

Lire la suite...

L’incarnation : une possibilité d’accueillir la Parole (Jean 1:1-18)

1

L’évangile de Jean s’ouvre avec les mêmes mots que le premier livre de la Bible : « Au commencement… ». Celui de Matthieu raconte l’histoire de Jésus en remontant dans la généalogie jusqu’à Abraham ; Marc débute son évangile avec le baptême de Jésus et Luc démarre avec la naissance de Jean-Baptiste. C’est donc Jean qui prend le plus grand recul pour nous présenter ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!