Chant d’amour

Compassion« De belles paroles agitent mon coeur,
je vais réciter un poème pour le roi.
Que ma bouche soit comme la plume d’un bon écrivain ! »
Psaumes 45.2 (version Parole de Vie)

Admire ton roi

Un spectateur, invité à un mariage voit devant lui un amour saisissant : celui d’un prince éclatant de gloire et d’une épouse qu’il chérit tant. Le psalmiste regarde le tableau et son cœur bouillonne devant ce magnifique spectacle. Il désire donner de son mieux, offrir sa meilleure œuvre pour son roi.

Quelle admiration se trouve dans notre cœur pour notre roi ? Il est également celui qui veut nous prendre comme épouse. Ce mariage céleste aura lieu lors des noces de l’agneau. Déjà ici-bas, notre Seigneur a choisi de s’unir avec ceux qui ont accepté son amour et qui l’aiment. Quel élan d’amour me transporte en admirant Jésus-Christ, devant son œuvre preuve visible de son amour, devant sa majesté glorieuse.

C’est aussi une invitation à ce que nous offrions à notre roi notre meilleur œuvre et le produit d’un cœur bouillonnant et non d’un simple devoir.

Mon roi est beau, plein de splendeur et de majesté, défenseur des pauvres et du droit. Il est juste, vainqueur de ses ennemis. Il gouverne… pour toujours. Ce roi, est mon amoureux !

Oublie ton passé

« C’est lui qui est désormais ton Seigneur… » (11). Malgré son histoire, ses souffrances, l’épouse ne doit penser qu’au présent : le roi est amoureux d’elle ! Il est son Seigneur. Jésus est amoureux de nous ! Il est désormais notre Seigneur. Il nous a cherchés, trouvés, choisis pour être son épouse qu’il chérit, protège… admire même ! Il nous aime jusqu’à donner sa vie pour nous. Il a voulu nous rendre digne d’être à Lui. C’est lui qui purifie, qui relève, qui nous rend notre beauté (Éph. 5.26-27). Peu importe d’où nous venons, ce que nous avons vécu, aujourd’hui, nous pouvons dire avec assurance : désormais, c’est lui mon Seigneur !

Quel chant y a-t-il dans notre cœur pour notre roi Jésus-Christ ?

 

 

À propos Jéma Taboyan

Jéma Taboyan est pasteur de l’EEL de Valence.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!