Dieu a consolé son peuple (Esaïe 52.9)

larme-méditation page 3Cette prophétie d’Ésaïe veut encourager le peuple exilé, en rappelant qu’au-delà de la punition méritée que Dieu leur a imposée, le Seigneur reste fidèle. L’exil n’est pas le dernier mot de l’histoire d’Israël, mais Dieu a des projets de restauration. Cette délivrance d’Israël se réalisera en partie lorsque le peuple sera libéré de l’exil quelques décennies plus tard.

Toutefois, la puissance du salut annoncé par Ésaïe déborde le cadre du retour d’exil et annonce discrètement le salut bouleversant qu’apportera le Messie, la délivrance réelle et complète offerte en Jésus-Christ.

Il n’est donc pas très étonnant que la Ligue pour la Lecture de la Bible propose ce texte le jour de Noël : les moments historiques où Dieu délivre son peuple révèlent cet aspect de Dieu qui console, et cette consolation atteint son point ultime entre Noël et Pentecôte.

Noël, la naissance de Dieu le Fils fait homme, c’est Dieu qui vient consoler l’Homme. Consolation pour les fous, possédés ou égarés, trouvant le pain qui nourrit et qui ancre dans la Vie. Consolation pour ceux qui montent aux arbres, pour les petits que l’on écrase sans y penser. Consolation pour les hémorragiques, les endeuillés, les étrangers : le Christ les accueille et les restaure !

Que Noël soit pour nous, cette année encore, la proclamation allègre que Dieu console son peuple !

 

À propos Florence Vancoillie

Florence Vancoillie est pasteure de l'Eglise Evangélique Libre de Toulouse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!