Dieu incomparable

angeLe ciel célèbre tes actes étonnants, Seigneur, oui, ta constance — dans l’assemblée des saints. Qui donc, dans la nue, peut se mesurer au Seigneur ? Qui est comparable au Seigneur parmi les fils des dieux ? Dieu est terrible dans le conseil secret des saints, redoutable pour tous ceux qui l’entourent.
La Toute-Puissance et la fidélité de Dieu sont célébrées même par les anges qui forment en quelque sorte son église céleste. L’idée du psalmiste est sans doute que les anges louent Dieu pour l’accomplissement de ses promesses à David. (Psaume 89.5-7)

Dans les Écritures, les anges sont toujours représentés comme dotés de pouvoirs que nous n’avons pas et en mesure de faire des choses que nous ne pourrions pas. Les êtres célestes sont puissants (Ps 103.20) d’une puissance qui vient de Dieu (Ps 104.42).  Ils sont ici désignés comme « saints ». Ils sont entièrement libres du péché, ils n’en sont pas atteints. Nous pouvons en déduire que leurs pensées sont pures et leurs valeurs justes. Ils sont tout à Dieu. Ils habitent dans la présence bienheureuse et bienfaisante de Dieu. Ils sont des myriades et peuvent contempler la gloire de Dieu, ils vivent dans son éternité. Pourtant, aussi grands et glorieux qu’ils soient, ils adorent Dieu.

Ils se tiennent dans la crainte de Dieu (v.7). Dans le conseil des saints peut se traduire « dans l’intimité des saints » C’est donc une crainte vraie. Ils sont présents lorsque Satan vient réclamer Job à Dieu mais ils ne connaissent pas tous les secrets de Dieu pour autant (1 Pi. 1:12). Il existe donc, même au Ciel, une distance entre le Seigneur et eux. Cette sainteté, je crois, devrait aujourd’hui encore nous impressionner. Est-ce le cas ? Discernons-nous la solennité nécessaire à notre approche de Dieu? Comment parlons-nous de lui ? Comment lui parlons-nous ? La vénération, l’adoration des anges est un critère de mesure qui me semble intéressant.

Ils bénissent Dieu en raison des merveilles qu’il accomplit. Ils sont profondément intéressés par l’œuvre divine de rédemption humaine de Dieu (1 Pi 1.12) et sont partie prenante de ses projets. Oui, les anges louent Dieu pour ses merveilles. Ils connaissent ses exploits, ils l’admirent, ils le célèbrent dans le culte qu’ils lui rendent. Ils le louent pour sa fidélité.

Il peut parfois nous sembler que la fidélité de Dieu soit déficiente ; mais même à son meilleur niveau notre vision est faible. Les anges, eux, voient clairement et ont une large gamme d’attitudes pour louer Dieu.
Que conclure ? Dieu est grand et aucune créature ne peut lui être comparée. Les anges sont grands, mais ils le servent, l’adorent, et le louent. Dès lors, comment, nous-mêmes, lui rendons-nous hommage ? Ce passage du psaume 89 nous appelle au respect et à l’humilité, mais aussi à la joie et à l’émerveillement. Puissions-nous dans nos temps de prière allier de telles attitudes intérieures et extérieures. Alors, notre prière sera célébration et suivre sa volonté sera notre fête.

À propos Thierry Bulant

Thierry Bulant est pasteur de l'EEL d'Avignon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!