Faisons-lui confiance !

papillonVivre relève parfois du défi. Tel est notre lot. Tôt ou tard, nous traversons des mers agitées et nous parcourons des chemins escarpés. Mais trois convictions me tiennent debout par temps difficile.

JE SAIS QUE DIEU EST PLUS GRAND QUE MES CIRCONSTANCES.
Josaphat, un roi de Juda, a un jour proclamé : « Seigneur, Dieu de nos pères, … Dans ta main il y a force et puissance, et nul ne peut tenir face à toi. » (2 Chroniques 20.6) 
Dieu est souverain et libre en toute chose. S’il ne l’était pas, mériterait-il d’être reconnu pour Dieu ? J’ai découvert en maintes expériences qu’il pouvait tirer du bien même de circonstances négatives. Cela m’encourage. Quand le temps s’assombrit, je m’efforce de rester dans sa dépendance. Croire qu’il est plus grand que mes circonstances, est profondément libérateur.

JE SAIS QUE DIEU VEUT RÉPONDRE À MES BESOINS.
Jésus-Christ est mort pour notre salut. C’est en lui que Dieu a montré toute l’étendue de l’amour qu’il porte aux hommes. Jésus nous a invités à lui adresser nos requêtes en commençant par ses mots : « Notre Père ». Plus tard, l’apôtre Paul écrit aux Philippiens : « Mon Dieu comblera tous vos besoins selon sa richesse, dans la gloire, en Jésus-Christ. » (Philippiens 4.19)
Comme un bon père, Dieu veut répondre à nos besoins davantage qu’à nos attentes. Même s’il ne répond pas toujours à ce que je voudrais obtenir de lui, savoir que plus grand que moi sait ce qui m’est nécessaire dans la vie m’apporte un certain contentement de vivre.

JE SAIS QUE DIEU EST TOUJOURS AVEC MOI.
Voici une des dernières paroles que le Christ a prononcée : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28.20)
Le Seigneur est là, même quand je ne ressens ni sa présence, ni ses soins affectueux. Son Esprit-Saint habite en moi. Tantôt, il me parlera d’une manière unique. Tantôt il ne m’offrira que son épaule pour pleurer. Mais il est là. Cette certitude de sa présence bienveillante, m’a bien souvent apaisé dans les moments difficiles. Celui a promis sa présence aussi promis de soulager les cœurs fatigués.

Dieu est plus grand que les maux qui nous atteignent, il veut répondre à nos besoins et nous décharger de tout souci. Un missionnaire nommé Oswald Chambers a écrit : « Le but de la foi n’est pas que nous travaillions pour Dieu, mais qu’il soit libre travailler à travers nous. » Cela suffit pour que je lui abandonne ma vie. Et vous ?

À propos Thierry Bulant

Thierry Bulant est pasteur de l'EEL d'Avignon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!