Faites-vous refaire les saints, Cédric Delalande, EBCAM, 2013

1erecouvLa première chose merveilleuse avec cet ouvrage, c’est la tête que ne manqueront pas de faire ceux et celles à qui vous direz : « Je suis en train de lire un bouquin vraiment pas mal, ça s’appelle faites-vous refaire les saints ! » (Allez-y, c’est testé et approuvé.)

D’ailleurs, Cédric Delalande n’a, vous verrez, pas choisi ce titre au hasard et celui-ci a le mérite de nous interpeller dès la couverture… Ou de nous effrayer, c’est selon. En effet, un ouvrage qui demande encore et toujours aux Chrétiens de changer, ça peut refroidir. Et en plus, changer pour annoncer l’Evangile de manière pertinente !

On se dit qu’on va (à nouveau !) avoir affaire à de grandes théories venues de l’étranger et inadaptables en France ; que l’on va être mis en face de nos manquements de manière culpabilisante ou, pire encore, que tout cela est vraiment très bien et fait définitivement très envie, mais qu’au niveau de mon Église locale nous n’avons honnêtement pas les moyens de mettre ce programme en place et ce, même avec la meilleure volonté du monde.

Bref, on aurait vite fait de laisser ce livre dans son rayon… et on aurait tort car nous sommes ici devant un livre honnête et face à un auteur qui prend des risques en assumant ses convictions. De fait, une des grandes qualités de l’ouvrage, c’est la proximité qu’il crée entre le lecteur et l’auteur, ce dernier ne se posant jamais en donneur de leçon.

S’il ne cherche pas à tout révolutionner, Cédric Delalande nous donne nombre d‘idées pour réfléchir concrètement et pratiquement à nos manières de transmettre le message de l’Évangile de manière pertinente aujourd’hui, là où nous sommes et chose importante : là où nous en sommes. D’ailleurs les premières lignes du livre sont symptomatiques de cet esprit :

« Je ne proposerai pas de recettes, parce que pour proposer une recette, il faut connaître les ingrédients. Et les ingrédients, c’est vous qui les avez : le contexte de votre ville, de votre Église, de son passé, vos contraintes familiales et temporaires, vos ressources humaines et financières… »

Une réelle humilité et un réel amour de l’Église et de l’Évangile transpire de ces pages. Ainsi, la forme ne prend jamais le pas sur le fond :

« Restons toujours humbles devant l’action de Dieu et gardons à l’esprit que la croissance (…) n’est possible que sous l’action de la grâce de Dieu. Ce n’est  ni l’argent, ni la technique, ni le savoir faire qui font croître l’Église. »

Des idées concrètes, simples et faciles à essayer. Un style direct et personnel. Une réflexion concrète et connectée avec notre réalité.

Bref, une lecture rafraîchissante et actuelle pour un sujet intemporel.

 

À propos Jérémie Chamard

Jérémie Chamard est pasteur de l'EEL de Bouffémont.

Un commentaire

  1. Il y a même un trailer, si vous voulez faire plus ample connaissance avec l’auteur…
    https://www.youtube.com/watch?v=xMGHkIouFaQ

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!