Inigo – François Sureau – nrf Gallimard, 2010, prix des écrivains croyants en 2011

inigoPeut-être Ignace de Loyola est-il pour vous une énigme ? Ou bien, comme l’auteur autrefois, le détestez-vous pour son militarisme, ses règles et disciplines inspirées d’une imagination quasi médiévale ? Il est temps d’entrer dans le portrait que François Sureau en offre ici et qui lui a fait découvrir, au-delà de la figure intimidante du fondateur de la Compagnie de Jésus, un homme tourmenté, habité par des démons auxquels il mit longtemps à s’accrocher, l’orgueil en étant le principal et le plus dur à surmonter. C’est d’une conversion qu’il est question dans ce livre, et donc des tout débuts de la vocation spirituelle d’Inigo, son nom castillan, même si les premières pages nous mettent en présence de sa mort.

Né au pays basque espagnol, en 1491, page de cour, puis gentilhomme au service du vice-roi de Navarre, c’est sa blessure au siège de Pampelune en 1521 qui marquera la rupture définitive avec son mode de vie passé. Durant sa convalescence il lit la Vie du Christ et la Légende dorée qui raconte des faits et gestes de saints, et c’est alors que naît la certitude qu’il lui faudra faire de grandes choses, comme le Christ. Mais son chemin passera par bien des tourments, des tentatives mal dirigées, une longue « nuit », avant qu’il ne capitule pleinement devant son Créateur, devant ce Dieu qui l’a déjà entièrement pardonné et n’attend pas d’exploits de ses serviteurs.

Le Prix des Écrivains croyants récompense des ouvrages d’inspiration juive, chrétienne ou musulmane, susceptibles d’éveiller chez l’homme d’aujourd’hui, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, le sens du mystère et de la transcendance.

 

À propos Mireille Boissonnat

Mireille Boissonnat est membre de l’EEL de Paris-Alésia.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!