Jésus et les marchands du temple (Jean 2.13-23)

1276336_21444344 - coinsVoilà une scène particulièrement vivante et animée. Il y a beaucoup de monde à Jérusalem pour la préparation de la Pâque juive. On profite de la fête pour payer l’impôt du temple qui se règle en monnaie officielle. Les bureaux de change font de bonnes affaires. Partout, et jusque dans la maison de Dieu, beuglent bœufs, vaches et veaux et bêlent brebis, moutons et agneaux. Acheteurs et vendeurs crient, appellent, discutent, se disputent… Où sont ceux qui prient ? Et ceux qui voudraient le faire pourraient-ils trouver le recueillement voulu ? Dans notre vie agitée d’aujourd’hui, je pose les mêmes questions. Les préoccupations de la vie quotidienne, les échanges, le commerce, les affaires, l’argent, tout cela prend possession de l’espace sacré.

A la vue de ce désordre, Jésus est rempli d’une juste indignation. Avec un fouet de fortune, il met en fuite marchands et clients. Il chasse le bétail. Aux vendeurs de pigeons, il demande de s’en aller avec leurs volières. « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce. » Et tout le monde obtempère. Les occupants intempestifs du temple déguerpissent. Personne n’ose résister.

Mais l’action de Jésus a encore une signification profonde. Son intention est déterminée : A tous ces gens qui n’ont pas compris ce qu’est la vraie religion, il veut dire : « Ces rites que vous accomplissez sans que votre conduite change, le Seigneur n’en a que faire. D’ailleurs, le sacrifice d’animaux ne sera bientôt plus nécessaire. Le vrai Agneau, prédestiné depuis longtemps, l’Agneau sans défaut et sans tare, c’est moi qui vais m’offrir en sacrifice pour vous sauver. »

Jésus sera la victime dont la mort permet d’ « enlever le péché du monde. » Plus besoin de tout ce bétail, de cette volaille, de cet argent pour obtenir le pardon de Dieu. Plus besoin même de ce temple de Jérusalem. Le salut est pour qui accepte, dans l’humilité et la repentance, le Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur et Maître.

L’auteur : 

André Grandjean est pasteur retraité de l’UEEL

À propos Jérémie Chamard

Jérémie Chamard est pasteur de l'EEL de Bouffémont.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!