La grâce de Dieu, source de salut (Tite 2.11-13)

holy_biblePaul, l’apôtre de la grâce, n’a jamais proposé une grâce à bon marché. Mais l’amour de Dieu est total et totalement gratuit : il ne dépend pas de nos œuvres, de notre conduite. Dieu ne nous aime pas à cause de nos performances spirituelles. Il nous aime parce qu’il nous aime, librement, sans contrepartie, merveilleusement, mystérieusement. Nous ne pouvons acheter cet amour, par aucun sacrifice. C’est un amour immérité, d’une valeur infinie, sans prix et, en même temps, gratuit – dans tous les sens du terme. 

A la croix, où son amour éclate et se manifeste dans toute sa grandeur, Dieu a tout donné sans rien demander. C’est un cadeau… Un cadeau, oui, mais qui mérite une réponse de notre part. Si cet amour est le dernier mot de Dieu, il ne peut l’être pour nous ! Comme un coup de tonnerre, comme une puissante vague, la manifestation de la grâce de Dieu nous réveille, nous arrache à notre vie égoïste, nous entraîne irrésistiblement dans un autre monde. L’amour est infiniment plus exigent que la plus rigoureuse et pointilleuses des lois. Car si le salut est « par grâce », gratuit, il a été chèrement payé par Dieu lui-même ! Et cela ne peut pas nous laisser insensible. L’amour de Dieu appelle notre amour et notre amour appelle la sainteté !

Certes la grâce a souvent été mal comprise. Et parce que certains en ont abusé, d’autres s’en méfient. Signifie-t-elle que l’on peut faire ce que l’on veut ? Oui ! Mais lorsqu’on a été touché par la grâce, on ne veut plus n’importe quoi ! On a un autre cœur, d’autres désirs, d’autres besoins, d’autres intérêts, d’autres buts, d’autres richesses. Un nouvel amour surtout, envahissant, qui cherche désormais à plaire à Dieu. Vivre pour Lui plaire ! Cela nous entraîne bien au-delà de la loi, jamais en contradiction avec elle. 

« La grâce de Dieu est source de salut pour tous les hommes ». Elle n’est pas un système religieux, une philosophie ou une science, mais une force de transformation. Elle ramène l’homme à Dieu et le restaure dans sa connaissance de Dieu, en son image. Voilà ce qu’est le salut ! Et, à cette fin, la grâce nous enseigne à renoncer, à vivre et à attendre.

 

À propos André Courtial

Pasteur retraité de l'UEEL

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!