Le grand chambardement – (2) Celui dont le regard change tout

Avent« Je suis la résurrection et la vie » (Jean 11.25)

Foin du bébé dans sa crèche ! Jésus est bien plus que cela. Et si nous nous préparions à célébrer Noël en considérant qui il est, ce qu’il a accompli, ce qu’il a désiré nous transmettre. Un regard nouveau sur l’humanité, par exemple…  La Bible montre souvent que Dieu aime s’associer des gens que le monde ignore ou méprise, de ces migrants de toutes détresses laissés au bord des caniveaux de prétendues normalités. Voilà qu’en une rencontre bouleversante avec lui, ces personnes découvrent la valeur infinie qu’il leur accorde. « Dieu s’est soucié de nous. Il voulu nous rencontrer, rétablir la paix, montrer son amour et nous appeler à revenir à lui. Jésus-Christ, nous a appris que nous comptons pour lui, et que nous pouvons compter sur lui !» Dieu que la grâce est belle quand elle pénètre le cœur bétonné des hommes blessés…

Mais au final, ne nous reconnaîtrons nous pas nous-mêmes dans ce besoin de considération, ce désir d’être reconnu pour qui nous sommes, plus que pour ce que nous avons, ou pour notre utilité ? Jésus est venu nous rappeler que Dieu nous aime chacune et chacun. L’incarnation, c’est la méthode et le genre de Dieu pour joindre le geste à la Parole. Regardez dans quelle famille naît le sauveur du monde. Regardez de qui il s’entoure pour révolutionner le monde ! Regardez vers qui il va premièrement. Il sort le pécheur, le souffrant, le pauvre, le faible, tous les exclus de la poubelle du monde et il leur dit : “Vous êtes mon trésor”.

Le Père a offert ce qu’il avait de plus précieux pour nous racheter : il a donné le Fils. Et Si Jésus n’était pas venu, nous n’aurions jamais connu Dieu et encore moins su que nous avions de la valeur à ses yeux. Christ nous a dévoilé le visage de Dieu, le visage d’un Père aimant. Qui que nous soyons, sa déclaration ne change pas : « Je t’aime, viens, et tu vivras vraiment, enfin ! » La vie nouvelle commence déjà ici et maintenant. La vie présente est la promesse d’une vie pleine, exempte de souffrance, et éternelle au jour du Seigneur, de son retour ou de notre départ de ce monde.
Oui, l’Avent rappelle l’espérance de la résurrection et de la vie éternelle. Jésus est venu et tout a changé. Nous savons désormais quelle est la nature profonde de Dieu. Il nous aime passionnément. L’Avent est une période que nous pourrions mettre à profit pour nous rappeler les actes de bonté du Seigneur à notre égard. Plus nous nous les rappellerons, plus nous vivrons dans la confiance en sa fidélité, plus Noël nous apparaîtra dans toute sa signification.

À propos Thierry Bulant

Thierry Bulant est pasteur de l'EEL d'Avignon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!