Le pardon impossible ? (Matthieu 18.15-22)

forgive1Notre pardon est toujours partiel ou conditionnel. Mais le vrai pardon existe : c’est le pardon de Dieu.

Le pardon de Dieu est une porte de liberté, une porte de progrès, une porte d’espérance.

Le pardon de Dieu a des effets sur nos relations avec notre prochain. Pardonner c’est écarter joyeusement les obstacles qui nous séparent des autres. Pardonner inlassablement, comme le montre Jésus à Pierre, doit être le signe de notre reconnaissance. Jamais nous n’aurons autant à pardonner aux autres que Dieu nous a pardonnés.

Refuser de pardonner, c’est montrer qu’on n’a pas connu ou rien compris de l’amour de Dieu. Le refuser, c’est priver l’autre d’un nouveau départ. C’est se priver de la joie de pardonner.

Pardonnons généreusement comme Dieu ! Nous serons alors des artisans d’espérance, nous serons libres et libérateurs. Nous ouvrirons à la vie, et nous mêmes et les autres.

À propos André Courtial

Pasteur retraité de l'UEEL

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!