Le silence est d’or

Silence2Le psaume 37, au verset 7, nous exhorte : « Reste calme près du Seigneur, espère en lui… »

Cette invitation du psalmiste me rappelle le prieuré de Serrabonne, enchâssé dans son écrin de chênes verts, au milieu des montagnes catalanes. Je me souviens avoir été ému du désir de ses fondateurs d’y vivre pleinement la piété qui les habite. A peine passé le seuil, et déjà, l’envie de prier et méditer en paix vous gagne. C’est que le silence est ici palpable et contraste agréablement avec notre environnement quotidien si souvent empli de bruits et de fureur. Que ce silence m’est apparu bienfaisant, reposant !

Après tout, nous vivons dans un monde rempli de distractions: iPads, iPods, TV, Internet, cinéma … il y est tellement de choses exigeant notre temps et notre attention. Tous nos sens sont constamment sollicités. Ce besoin obsessionnel d’élargir notre regard, de se mettre à l’écoute du monde autour de nous, nous entraine parfois bien malgré nous et rend toujours plus difficile l’effort à fournir pour passer du temps avec Dieu.

On attribue ces mots à Mère Térésa : « Nous avons besoin trouver Dieu, et il ne peut se trouver dans le bruit et l’agitation. Dieu est l’ami du silence… »

Je pense aussi et surtout à Jésus, dont la renommée grandissait au fil des jours passés à arpenter les chemins de Palestine. Luc, dans son évangile, nous a laissé ce témoignage :
« On parlait de lui de plus en plus, et de grandes foules s’assemblaient pour l’entendre et se faire guérir de leurs maladies. Et lui se retirait dans les lieux déserts et il priait. » (Lc 5.15-16)

J’imagine la poussière, le brouhaha des foules emplies de curiosité, les sollicitations incessantes, la fatigue qui gagne peu à peu, le discernement des pièges tendus par les détracteurs, le poids des fardeaux à accueillir pour mieux libérer ses interlocuteurs.

Ah l’incessant bruit du monde ! Combien de fois avons-nous vraiment l’occasion d’écouter Dieu? Je ne sais pas pour vous, mais c’est pour moi une lutte quotidienne. L’auteur du psaume 85 écrivait quant à lui :
« J’écoute ce que dit Dieu, le Seigneur ; il dit : « Paix, » pour son peuple et pour ses fidèles… » (Ps 85.8)

Et si aujourd’hui, maintenant peut-être, vous décidiez d’éteindre votre portable, de choisir un endroit silencieux, calme et que vous priiez simplement : « Seigneur, parle et moi je t’écouterai. Place une parole dans mon cœur et je serai heureux. »

Laissez-le vous la communiquer dans le calme et le silence

À propos Thierry Bulant

Thierry Bulant est pasteur de l'EEL d'Avignon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!