Méditation pour l’Avent : Désir d’enfant – (3) De désir en sublimation (1 Samuel 1.9 à 20)

 1208573_69660271 Avant les premières lueurs de la période monarchique un étrange ménage à trois ne tourne pas rond. Un homme ne pouvait avoir de descendance avec sa bien-aimée, c’est son autre femme qui donnera la vie. Resurgir alors l’antique rivalité entre celle qui porte l’enfant désiré – sans l’être elle-même – et celle qui porte l’amour de son mari, sans enfanter. Tout l’amour d’un homme n’aura jamais le pouvoir de faire d’une femme une mère. Anne en est amère. Jusqu’au jour où elle arrive à sublimer ce manque en prière. Prière qu’elle déverse de tout son saoul au sanctuaire de Silo. Elle en ressort transfigurée. Sa prière a métamorphosé sa maternité. Sevrée de sa douleur elle y reviendra déposer le fruit de ses entrailles.

Pourquoi demander un enfant si c’est pour le rendre ensuite ? Pourquoi l’appeler Samuel (Dieu est son nom) alors que Saül aurait mieux convenu, (demandé à Dieu), ou bien Ismaël (Dieu a entendu) ? Qui peut donc bien être cet enfant qui aurait Dieu pour père ?

Ce qui sort du ventre d’Anne, c’est d’abord un cantique en l’honneur de celui dont le nom est Dieu ! Un chant pour dire l’empreinte de ce nom en elle. Anne a su magnifier sa complainte en cantique. Une autre femme le reprendra en chœur quand Dieu laissera en elle la trace de sa grâce. Un fils promis qu’on appellera Emmanuel, comme d’autres s’appelaient Samuel.

Pour Anne, son enfant était un cantique. Pour d’autres ce sera un tableau, une symphonie, un livre, une machine, une technique… autant de créations mises au monde dans les douleurs de l’enfantement. Autant de complaintes qui se métamorphosent en Magnificat. Elles sont à l’image de celui qui « redresse le faible qui traînait dans la poussière, qui relève le pauvre de son tas d’ordures. Il les fait asseoir parmi les notables et leur accorde une place d’honneur. Car le Seigneur est le maître de toute la terre… » (1 S 2.7).

Avant les premières lueurs de Noël, un roi va naître dans un monde qui ne tourne pas rond. Il va le sublimer !

Autres méditations pour l’Avent :

Désir d’enfant – (1) Désir et pulsion (Genèse 38.6-19)

Désir d’enfant – (2) Désir et conception (Ruth 3.6-14)

À propos Philippe De Pol

Philippe de Pol est pasteur de l’EEL de Deuil-la-Barre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!