« Où es-tu ? »

Adam« Où es-tu ? ». Ces paroles sont les premières que Dieu adresse à Adam, après son péché, après la chute. « Où es-tu ? ». Amorce d’un dialogue, main tendue vers celui qui a pourtant choisi de ne plus écouter la parole de son créateur.
Où est Adam ? Dans la fuite, dans la peur. « J’ai eu peur », répond-il. Peur de quoi ? « Je t’ai entendu dans le jardin et j’ai eu peur parce que j’étais nu » (Genèse 3.10). Nu et si vulnérable maintenant que la communion avec le Père est altérée, troublée. Maintenant que la douce harmonie des choses et du monde a été brisée.

Mais voilà Dieu qui vient vers Adam malgré la faute, pour rétablir le dialogue.
« Où es-tu ? ». Nous qui crions ces mots à Dieu, quand l’épreuve est là, quand nous traversons un désert… savons-nous que si nous le cherchons, c’est qu’il est déjà là – et que son Esprit nous appelle à lui ?
Dieu nous cherche, jusqu’à venir parmi nous en Jésus-Christ, jusqu’à offrir son Fils unique pour rétablir la relation. Et nous qui sommes si fiers de nos démarches spirituelles, de nos pieuses résolutions : « cette fois, j’ai décidé de chercher vraiment Dieu, de lui consacrer plus de temps » ! Sage décision, tant il est vrai que la volonté est nécessaire, plus que jamais, pour faire taire nos pensées et nos écrans et nous mettre vraiment à l’écoute de la Parole de Dieu. Mais attention à ne pas retomber dans ce vieux schéma religieux qui nous pousse à faire des choses pour trouver Dieu. Car en réalité, il s’agit moins de chercher Dieu que de se laisser trouver par lui.

Sortir de notre buisson, ne plus nous cacher, ne plus fuir mais nous approcher « avec assurance du trône de la grâce, pour obtenir compassion et trouver grâce pour être secourus au moment opportun » (Hébreux 4.16).
Et laisser Dieu faire quelque chose en nous et au travers de nous.

Voilà le schéma de la grâce. Voilà la réponse que Dieu attend à cet appel qu’il nous adresse en Jésus-Christ, à la croix.
« Où es-tu ? ». Quelle sera notre réponse à cet appel d’amour de Dieu ? Prendrons nous enfin le temps de nous arrêter, de sortir du buisson pour nous placer dans la présence de Dieu, dans son amour ? Nous laisserons-nous trouver ?

À propos Sylvain Guiton

Sylvain Guiton est pasteur à l’EEL de Lyon.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!