Pas de crèche pour la République !

1384822_34629377 - crècheLa polémique fait rage sur les réseaux sociaux suite à l’interdiction par le tribunal administratif de Nantes de la crèche de Noël installée dans le hall du conseil général de Vendée. A l’origine de cette interdiction, le recours déposé par la fédération locale de la Libre Pensée, qui a remis ça à Béziers contre la crèche installée dans la mairie. Et il pourrait bien y avoir d’autres cas, parce que des crèches dans des mairies, il y en a ailleurs en France ! J’ai été pasteur neuf ans en Provence, je sais de quoi je parle…

Disons-le tout de suite, je trouve cette interdiction absurde. Cette « laïcité à la française », décidée à bannir définitivement de l’espace publique tout ce qui touche de près ou de loin au religieux, commence à me fatiguer. Mais nombre de réactions entendues dans les médias ou lues sur les réseaux sociaux me désolent, que ce soient celles qui reflètent la nostalgie d’une « France chrétienne » ou celles qui brandissent l’épouvantail de l’islamisation de la France. Quel rapport ? On peut s’indigner d’une décision laïcarde sans tomber dans le communautarisme quand même ! Il devrait bien y avoir de la place dans nos mairies pour toutes les religions présentes dans notre pays…

Un tweet a tout de même attiré mon attention : « Bonne Nouvelle : 2014 ans après, un bébé dans une humble crèche, entre un boeuf et un âne, inquiète toujours les autorités ! » @tvoitellier

Ce tweet dit bien, sans agressivité et avec un petit sourire, à la fois le côté assez ridicule de cette décision et le caractère révolutionnaire de la scène de la Nativité… bien oublié dans nos crèches bucoliques. Il nous rappelle aussi que dans les évangiles, si Jésus s’est retrouvé dans une crèche, c’est qu’il n’y avait pas de place pour lui ailleurs. Rien de nouveau sous le soleil, en somme.

 

À propos Vincent Miéville

Vincent Miéville est pasteur de l’EEL de Toulouse et président de la commission synodale de l’UEEL.

3 plusieurs commentaires

  1. Évitons la sur-enchère des uns et des autres et la manipulation des faits religieux.
    C’est tellement ridicule que l’on vomprend très vite la démarche de communication de cette affaire. Pourquoi entrer dans ce jeu et réagir (cf lafourcade) ? La meilleure des réactions ne semble être se tweet d’une phrase :« Bonne Nouvelle : 2014 ans après, un bébé dans une humble crèche, entre un boeuf et un âne, inquiète toujours les autorités ! ».
    Jésus n’était il pas totalement laic ? De nos jours j’imagine qu’il ne voudrait aucun compromis ni lien avec les autorités corrompu c’est peu être pour cela qu’il est le seul révolutionnaire à avoir réussir sa révolution.

  2. bien dit, Vincent! Je trouve ces objections un peu hystérique. Ce n’est pas comme ci on fait du prosélytisme …

  3. Suite à cette dérive laïcarde et extrémiste je pense qu’il serait souhaitable que tous les chrétiens réagissent auprès des autorités.
    Une communication des EEL vers la FPF pour une action efficace serait nécessaire.
    JML

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!