Prendre sa vie en main

chemin2« Je lève les yeux vers les montagnes, d’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Eternel qui a fait les cieux et la terre ». Aimez-vous ce psaume des montagnes (Ps 121) ? Quelle révolution lorsque nous avons osé appeler Dieu au secours ! Par cet acte de foi nous reconnaissions notre insuffisance : sans Dieu point de salut. Nous implorions la grâce de Dieu pour ne plus être coupable, et recevoir sa délivrance.

D’autres urgences nous poussent à appeler Dieu au secours. Comme cet aveugle (Jean 9) qui gère un handicap lourd depuis le début de sa vie. Tourne-t-il ses yeux inutiles vers les montagnes ? Réfléchit-il à la vertu d’une salive terreuse ? S’angoisse-t-il en recevant la boue sur ses yeux malades ?

Jésus a mille méthodes pour nous secourir. A quoi sert cette boue insalubre ? La boue est utile pour mettre cet homme en marche : Va te laver au réservoir de Siloé ! Jésus créé le besoin de se laver afin d’éclairer le chemin de la foi. L’aveugle montrera s’il est prêt à agir comme Jésus le lui dit. Il pourrait tourner ses yeux vers les montagnes espérant une averse. Il pourrait demander une cruche d’eau et se laver. Mais avec peine, l’aveugle part en tâtonnant jusqu’au réservoir indiqué par Jésus et se lave. Et sur le chemin du retour il reçoit la grâce d’être guéri.

Jésus comptait sur cette marche de l’aveugle. Il créé un chemin de foi par lequel nous participons à ses miracles. Il ne s’agit pas de prendre notre vie en main et devenir des dieux. Jésus nous propose de prendre notre vie en main, dans le cadre de son salut. Une prise en main particulière à chacun, vécue dans le dialogue avec Jésus !

À propos Jean-Claude Renouard

Jean-Claude Renouard est pasteur de l'Eglise protestante libre de Strasbourg, Eglise associée à l'UEEL

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!