Prière de … ne rien faire !

décharge-électrique-239x202Ne rien faire ? Quelle horreur ! Si l’on en croit une étude parue l’été dernier dans « Science » et qui décrit des recherches menées par des universitaires américains 67% des hommes et 25% des femmes préfèrent s’infliger une décharge électrique plutôt que de rester 15 mn livrés à leurs seules pensées. J’ai dû lire plusieurs fois l’article avant de comprendre ce que venait faire la décharge électrique dans cette histoire : c’est la seule « distraction » qui est offerte comme alternative à l’inaction, inaction dont les participants savent qu’elle ne durera pas plus de 15mn. Je vous passe les détails sur les catégories socio-professionnelles, les âges et même les convictions religieuses des participants à l’étude (les personnes fréquentant régulièrement une église ne font guère mieux que les autres), le résultat est affligeant !

« Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose qui est de ne pas savoir demeurer au repos dans une chambre » disait Blaise Pascal. Comment aurait-il qualifié le fait de préférer s’infliger une souffrance tout aussi réelle qu’inutile à la perspective de rester 15 minutes en compagnie de sa propre personne ? Et quel sens donner à l’injonction biblique d’aimer son prochain « comme soi-même » quand on ne peut supporter ne serait-ce que brièvement le vis-à-vis exclusif avec ce pauvre « soi-même »…

 

À propos Asuncion Calvo

Asuncion Calvo est membre de l’EEL de Paris-Alésia.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!