Qu’est-ce que l’être humain ? (Psaume 8)

étoilesLe premier et le dernier verset de ce Psaume se répètent, comme un écho : “O Seigneur, notre Maître, que ta gloire est grande sur toute la terre !” Ce Psaume proclame la majesté du Dieu Créateur, que ses œuvres révèlent aussi bien sur la terre que dans le ciel.

Les ennemis de Dieu, aveuglés par l’orgueil et par leur révolte, ne peuvent pas voir sa gloire, et, nous dit le psalmiste, ils sont confondus par les enfants et même les nouveau-nés.
Jésus a littéralement vécu cela quand il était dans le Temple de Jérusalem, après y être entré assis sur un ânon. Il purifie le Temple en en chassant les vendeurs de pigeons et les trafiquants, puis il guérit des aveugles et des boiteux (Matthieu 21.12ss). A cette vue, des enfants se mettent à crier dans le Temple : “Hosanna ! Gloire au Fils de David !” Mais cela ne plaît pas du tout aux chefs religieux. Et c’est en citant le verset 3 de ce Psaume que Jésus leur réplique. De nos jours encore, la foi simple des enfants et la foi humble des chrétiens glorifient Dieu, au grand dam des orgueilleux qui nient l’existence du Créateur.

Qu’est-ce que l’homme ? Quelle est la valeur de l’être humain ? A-t-il tant d’importance ? Première constatation : c’est un être insignifiant.
Cette question a dû surgir dans l’esprit de David alors qu’il était encore jeune berger, dormant souvent à la belle étoile pour garder les troupeaux de son père, près de Bethléem. On peut l’imaginer couché sur le dos, en train de contempler l’immensité du ciel au-dessus de lui, et cherchant à pénétrer les profondeurs lumineuses du ciel oriental. Il savait que les cieux, la lune et les étoiles ont été façonnés par les doigts de Dieu. Devant cette immensité et devant tant de merveilles, qu’est-ce qu’un être humain ?… A-t-il tant d’importance pour que tu penses à lui, Seigneur ? …

C’était là la réaction de David, il y a près de 3000 ans. A plus forte raison, ce doit être la nôtre, nous qui vivons à l’époque de l’astrophysique et de la conquête de l’espace et qui savons que l’univers est constitué de milliards et milliards de galaxies, sachant qu’une galaxie elle-même contient des centaines de milliards d’étoiles et qu’une seule étoile est 1 million de fois plus grosse que notre planète Terre !… Et pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, le Dieu de l’univers s’intéresse à la minuscule planète Terre, et sur cette minuscule planète, il s’intéresse à l’infime microbe qui l’habite, l’être humain, et Il s’y intéresse au plus haut point ! N’est-ce pas le message de Pâques ? Le Fils de Dieu est devenu homme : il est mort et ressuscité pour nous.

——–

Cette méditation est inspirée d’un texte de John Stott paru dans En toi je me confie (éditions Excelsis)

À propos Maurice Hadjadj

Maurice Hadjadj est pasteur retraité de l'UEEL

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!