Résister au « tous pourris »

Print Friendly, PDF & Email

hemicycle-banc-des-ministresJ’ai toujours résisté à l’affirmation : « politiques, tous pourris ! » Pour la simple et bonne raison que je me refuse à toute généralisation, forcément réductrice. Mais il faut dire que nos politiciens ne m’aident pas beaucoup ces temps-ci… Comme avec la récente démission du fraîchement nommé secrétaire d’état au Commerce extérieur, au Tourisme et aux Français de l’étranger, pour « un problème de déclaration d’impôt » (dixit Matignon). Un comble pour quelqu’un qui a fait partie de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac !

La tentation de mettre tout le monde dans le même sac est grande, d’autant qu’aucun bord n’échappe aux « affaires » ! La confiance dans les politiciens est au plus bas et il n’est pas évident de garder espoir malgré tout. Mais il doit bien y avoir des élus intègres et honnêtes ! Continuons de résister au « politiques, tous pourris » et souvenons-nous plutôt de l’injonction de l’apôtre Paul « à faire des requêtes, des prières, des supplications et des actions de grâces pour tous les humains, pour les rois et pour tous ceux qui occupent une position d’autorité… » (1 Timothée 2 1-2). Et les autorités de son temps étaient loin d’être sans reproche !

Mais on peut aussi à juste titre attendre mieux de ceux qui nous gouvernent et ne pas fermer les yeux sur des pratiques condamnables. C’est ici l’occasion de remettre un coup de projecteur sur la campagne Exposed – pleins feux sur la corruption, lancée par le Défi Michée. Il ne s’agit pas seulement de condamner la corruption et l’évasion fiscale mais aussi de plaider pour l’honnêteté et l’intégrité… et commencer par soi-même ! Il paraît qu’on a les dirigeants qu’on mérite…

Vincent Miéville

À propos Vincent Miéville

Vincent Miéville est pasteur de l’EEL de Toulouse et président de la commission synodale de l’UEEL.

5 plusieurs commentaires

  1. Vincent Miéville

    Merci pour vos commentaires.
    Résister au « tous pourris » n’est évidemment pas tomber dans le « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » ! En tout cas, je me garderai bien de défendre un système. Je me refuse simplement à l’attitude simplificatrice de la généralisation. C’est trop facile.
    Christian, s’il s’agit de résister… c’est justement parce que ce n’est pas facile. 😉 Alors oui à l’engagement citoyen ! C’est sans doute aussi cela, nous positionner en tant que force de proposition.

  2. Vous vous faites ainsi le défenseur du système actuel. Cela a toujours été l’attitude du protestantisme français bien pensant.

  3. Merci Vincent pour cet article. J’avoue que je me suis laissée aller à penser cela « tous pourris ». Merci de m’y faire réfléchir!

  4. Toujours ce parfait équilibre chez Vincent, entre juste ce qu’il faut de sel, et un maximum de grâce.
    Je partage à fond les propos invitant à résister …, mais j’avoue avoir de plus en plus de mal.
    L’engagement citoyen, social (en dehors de tout parti !! ) et en veillant sur ses propres pensées, avec l’aide du Seigneur, c’est sans doute la meilleure piste à explorer.

  5. Super article Vincent ! Je partage. Persévérons dans la prière, persévérons tout court..! Essayons peut-être aussi de nous positionner en tant que force de propositions, inspirés par le Christ.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!