Se mettre en marche

marcher« Va-t’en de ton pays… vers le pays que je te montrerai. » (Genèse 12.1)

C’est ainsi que le Seigneur appelle Abram à se mettre en marche. N’est-ce pas un appel similaire que Dieu nous adresse à tous ? Il ne s’agit pas forcément de quitter notre pays mais sans doute de nous lever et de nous mettre en marche. Dieu ne nous dit pas : « Va comme Abraham, Moïse ou Paul », mais « Va, mets-toi en marche et trouve ton propre chemin, car Dieu chemine avec toi. »

L’important, c’est de se mettre en marche… et du coup d’être prêt à quitter quelque chose. Abraham a dû quitter son pays et la maison de son père, nous devons aussi parfois quitter notre confort, nos habitudes, nos certitudes… La foi est une marche. S’arrêter, s’installer, se contenter de ses acquis, c’est déjà quitter le chemin !

C’est sans doute moins confortable et sécurisant, mais c’est le chemin qui mène aux promesses de Dieu. Abraham se met en marche, mais il ne sait pas où cela le mènera : « Va vers le pays que je te montrerai… ». Il n’a pas attendu d’avoir un plan de route parfaitement établi pour partir. Il a fait le choix de la confiance, le choix de la foi. Pour nous aussi, c’est en marche, sur le chemin, que l’appel de Dieu et ses promesses se préciseront. Répondre à l’appel de Dieu, c’est toujours faire le choix de la confiance, accepter la part d’inconnu et d’incertitude qui font toujours partie d’un chemin de foi.

 

À propos Vincent Miéville

Vincent Miéville est pasteur de l’EEL de Toulouse et président de la commission synodale de l’UEEL.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!