Vivre l’Église – LE CONSEIL PRESBYTÉRAL – Un guide

le conseil presbytéralLE CONSEIL PRESBYTÉRAL – Un guide

Collection Vivre l’Eglise

Éditions Olivétan, 2013

Comment sont nommés les membres du conseil ? Quelles qualités doivent être discernées en eux pour les proposer au vote de l’assemblée ? De quel ordre est la collaboration entre le pasteur et le conseil ? Comment travailler en équipe ? Quelle est finalement la mission du conseil ?

Autant de questions qui peuvent intéresser, au premier chef, ceux qui ont cette charge dans leur Église, mais aussi les membres d’Église non élus au conseil. Autant de questions qui vont permettre de cerner ce rouage important de la vie de nos communautés protestantes presbytéro-synodales (c’est-à-dire gouvernées collégialement par un conseil qui est responsable de la dynamique locale, et soumises aux décisions d’orientation du synode national).

Ce livre, produit par l’Église protestante unie de France, reflète bien sûr la nature et le fonctionnement de cette Union d’Églises ; de larges extraits de sa constitution y sont reproduits. Mais il s’agit ici majoritairement de réflexion théologique, beaucoup plus que juridique ou fonctionnelle. Et cette réflexion peut donc intéresser tout conseil d’Église qui cherche à mieux comprendre sa mission, et à améliorer l’exercice de sa responsabilité.

La première partie évoque la vocation de l’Église comme témoin, et nécessairement en mouvement. Puis vient l’analyse de la vocation du conseil. Il s’agit d’un véritable ministère parmi les divers ministères locaux qui peuvent s’exercer dans l’Église locale. Les maîtres mots retenus pour le définir sont : la confiance, le discernement, la collégialité et la solidarité. Beau programme ! Et responsabilité qui ne sied sans doute pas à n’importe qui dans l’Église, même s’il ne s’agit absolument pas d’une position hiérarchique plus noble qu’une autre, mais bel et bien avant tout d’un service.

Avec la troisième partie, nous en venons à des aspects plus pratiques sur la vie d’équipe, la place de la prière, l’animation d’une réunion, la définition du projet d’Église. Dans la quatrième partie, sont évoqués les divers domaines de la dynamique paroissiale que le conseil doit stimuler et accompagner, du culte à la diaconie, en passant par l’œcuménisme et l’évangélisation. La cinquième partie, intitulée « Continuité et innovation » rassemble de nombreux témoignages de conseillers, présidents de conseil, dans diverses situations locales. Et la dernière partie ouvre les perspectives au-delà de la communauté locale.

Outre ces développements, douze notices biographiques de grands penseurs de la foi protestante émaillent l’ouvrage, replaçant le tout dans le contexte plus large de l’histoire de l’Église et de sa nécessaire marche en avant.

Beaucoup de matière donc, beaucoup de situations très proches de celles que les uns et les autres vivent dans leur propre assemblée, beaucoup de pistes intéressantes à travailler pour rendre le témoignage de l’Église plus harmonieux et plus convaincant.

 

À propos Mireille Boissonnat

Mireille Boissonnat est membre de l’EEL de Paris-Alésia.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

error: Content is protected !!